Revenir

Conception intégrée pour la bibliothèque et les logements sociaux en coeur de bourg à Langouët (35)

Dans le centre-bourg de cette commune de 570 habitants bien connue des adhérents de Bruded, la municipalité a fait le choix de racheter une vieille maison des années 60-70, face au bar associatif, pour la démolir et y construire une bibliothèque et 3 logements sociaux, en lien avec un bailleur social et la communauté de communes.

Avec l’arrivée d’une 4ème classe dans l’école, la bibliothèque de Langouët s’est trouvée reléguée dans une petite salle. En parallèle, la municipalité dresse le constat que « le bourg est moins habité que le village le plus important de la commune » indique Daniel Cueff, maire. Avec le temps, les enfants sont partis étudier ou travailler ailleurs, et les grandes maisons du bourg ne sont souvent plus habitées que par un ou deux occupants.

 

Une opportunité d’achat

S’appuyant sur le contrat d’objectifs qui indiquait le caractère stratégique de cette parcelle et sur son droit de préemption urbain, la municipalité se porte acquéreur. « Quand on a appris que les propriétaires cherchaient à vendre, nous nous sommes intéressés à cette maison située en cœur de bourg sur un terrain de 1 000 m2. Le bâti étant de piètre qualité, les propriétaires ne trouvaient pas acheteur ». La vente est ainsi établie à 130 000 euros TTC. « Cela reste un prix conséquent pour une maison que l’on vouait à la destruction » estime le maire.

 

Ré-habiter le bourg

Avec ce projet, la municipalité s’est fixé 3 objectifs :

- réaliser une nouvelle bibliothèque publique, nécessaire

- retrouver de l’habitat de qualité en centre-bourg

- requalifier l’espace public devant le bar associatif

En 2011, la communauté de communes acquiert la compétence « logement locatif social de cœur de bourg » avec effet rétro-actif sur les acquisitions communales destinées au logement social, dont cette parcelle.

 

Un montage à 3

« Le montage de l’opération est complexe mais il a permis de faire converger des financements sur des projets différents » relève le maire. La commune a procédé à un montage astucieux :

- en premier lieu, la municipalité a pris contact avec Néotoa (ex-Habitat 35) qui accepte de s’occuper de l’intégralité du projet.

- pour la démolition et la conception, la commune est maître d’ouvrage. Elle a pu bénéficier des aides spécifiques de la Région Bretagne (démolition et éco-FAUR études, Néotoa prenant à sa charge le reste. « Nous avons négocié avec l’architecte de pousser l’étude jusqu’à un APD très précis (quasi CCTP) »

- Pour la partie travaux des bâtiments, Néotoa a pris la maitrise d’ouvrage. De son côté, pour compenser l’utilisation d’une parcelle communautaire pour construire un bâtiment communal, « la commune a pris à sa charge l’ensemble des aménagements extérieurs, y compris ceux des logements sociaux ».

- La bibliothèque a ensuite fait l’objet d’une acquisition en VEFA

 

Une conception en PCI

La commune a souhaité que la conception se fasse par un processus de conception intégré (PCI), « afin que toutes les parties prenantes - architecte, opérateur, thermicien, économiste, usagers, voisins, élus - réfléchissent ensemble aux solutions à adopter pour répondre au cahier des charges ». Celui-ci exigeait des objectifs environnementaux  précis : matériaux écologiques et sains, performance thermique «passive», production de chauffage et d’eau chaude sanitaire avec des énergies renouvelables.

Animée par la facilitatrice de Polenn, le PCI s’est déroulé en 3 soirées. La première, plus générale, sur le projet, les enjeux, les conditions de réussite et d’échecs. Les deux autres sur des problématiques plus spécifiques : les déplacements et accès, l’implantation des bâtiments, les ombres portées…« Cela a permis de résoudre collectivement les problématiques, notamment sur des points soulevés par les voisins comme les ombres portées, les circulations   ou l’intimité » précise le maire.

 

-> le montage financier est dans la fiche en téléchargement

Facebook Twitter Google Plus Viadeo Linkedin