Arzano (29) réaménage sa mairie pour améliorer l’accès à tous

Les travaux de rénovation réalisés en 2017 s’inscrivent dans le cadre plus global de la revitalisation du bourg,

(pour lequel la commune vient de décrocher un financement suite à l’appel à projet régional sur le dynamisme des bourgs ruraux). « Plus qu’un simple coup de jeune ou une mise en beauté, c’est vraiment une re-structuration en profondeur que nous avons souhaité réaliser » explique Anne Borry, maire lors de l’inauguration qui a eu lieu le 7 octobre dernier avec de nombreux habitants et en compagnie de Sébastien Miossec, président de Quimperlé communauté, Maryvonne Blondin, sénatrice, Alain Castanier, secrétaire général de la préfecture et Erwan Balanant, député.

 

Les constats 

L’organisation des services dans la mairie était devenue compliquée, la salle des mariages et les sanitaires n’étaient pas accessibles aux PMR, les performances énergétiques de ce bâtiment étaient déplorables... De plus, la Poste avait annoncé la fermeture de son bureau : la municipalité avait alors envisagé d’intégrer l’activité sous forme d’une Agence postale communale. Il a alors été décidé de ré-organiser ces espaces, à partir du bâtiment existant.

 

Maîtrise d’œuvre

En réponse à la consultation lancée par la mairie, les propositions des bureaux d’architectes proposaient tous d’augmenter l’emprise au sol et d’élargir l’enveloppe du bâtiment, sauf un projet, qui envisageait juste de corriger une originalité architecturale du bâtiment (son toit), et de jouer sur la modularité des espaces en donnant plusieurs usages à certaines pièces. C’est ainsi que l’équipe de Mathilde Yence, architecte et Martine Harlé, designer, a été choisie. Le chantier serait plus compliqué mais cette solution semblait la plus rationnelle. Leur grande qualité d’écoute, leur adhésion au projet, le dialogue constant et la vision partagée de l’image que peut donner une collectivité au travers de son accueil, ont été d’une grande valeur pour la municipalité.

 

La réalisation - atteindre des objectifs 

- Création d’espaces lumineux et conviviaux, fonctionnels, sobres et agréables.

  • Le rez-de-chaussée est modulable grâce à du mobilier déplaçable

  • L’accueil est plus fonctionnel

  • Le bureau des élus est devenu un espace ouvert

  • Un « bureau confidentiel » a été créé au rez-de-chaussée, notamment pour les permanences de tous les services sociaux 

  • À l’étage, une salle complètement rénovée accueille les réunions

- Améliorer les conditions de travail des agents dont le bien-être au travail est un pré-requis essentiel pour accomplir leurs missions : espace cafétéria pour déjeuner, bureaux ergonomiques et éclairage adapté...

- Améliorer les performances énergétiques : la mairie a fait appel à un bureau d’études thermiques pour définir des priorités et faire les choix les plus pertinents. Le recours au Conseil en Énergie partagée au sein de QCD a été précieux.

- Mutualiser les fonctions sans agrandir l’emprise au sol, ni les coûts de fonctionnement (mobilier et espaces modulables)

- Réutilisation : le mobilier a été inventorié, les vieilles chaises ont été relookées, le maximum a été réemployé. Le plus gros du mobilier neuf est réalisé en bois durable, et produit localement, les matériaux utilisés sont respectueux de l’environnement, en partie issus de matières recyclées … Pour des raisons purement économiques, la commune s’est tourné vers Ikea pour compléter le mobilier manquant dans le bureau des élus

Parallèlement, le réseau numérique a également été revu sur l’ensemble de la commune, et la mairie a enfin été raccordée à l’assainissement collectif.

 

Les travaux

Ils ont duré 9 mois. La commune a réussi à confier certains lots à des artisans locaux. Il importe de souligner l’efficacité du secrétaire général de mairie, qui a réussi à rédiger les appels d’offre de façon à ce que des PME/TPE du territoire puissent répondre, sans laisser tous les chantiers à des grosses entreprises bien équipés en services administratifs. 

 

Les coûts

La commune a travaillé dans le cadre d’un budget très contraint et s’y est tenue.

Dépenses

Maîtrise d’œuvre

20 610 €

SPS

1 000 €

Études (performances énergétiques…)

2 875 €

Travaux

239 429 €

Mobilier

7 624 €

Total

271 538 €

 

Recettes

DETR

50 000 €

42,2 %

FSIL

30 000€

Quimperlé Communauté

Fonds de concours économie d’énergie

20 760 €

La Poste

13 800 €

Autofinancement*

156 978  €

57,8 %

Total

271 538 €

 

* dont 90 000 € grâce à un emprunt à 0% à la Caisse des dépôts

 

« Les aides publiques se montent donc à plus de 42 %, ce qui laisse près de 58 % d’autofinancement par la commune. Loin le temps des 80% de subventions publiques sur de tels projets ! », précise la Maire.

 

En savoir plus : la presse en parle

Contact : Anne Borry, maire d’Arzano - 02 98 71 74 67

 

tl_files/contenu/images/Communes/Arzano/Arzano_Mairie.jpg tl_files/contenu/images/Communes/Arzano/Arzano_2017-08-29 (13).JPG tl_files/contenu/images/Communes/Arzano/Arzano_2017-08-29 (4).JPG
avant travaux (toit de gauche bas) après travaux (toit de gauche rehaussé) mobilier, récup', modulable et lumineux

 

 

2 novembre 2017

Facebook Twitter Google Plus Viadeo Linkedin