À Monterblanc (56), les usagers inventent leur école aux côtés des élus et architectes !

Concertation, visites, ateliers, point d'étape sur le projet participatif de conception de la future école de cette commune de 3 400 habitants !

L’école de Monterblanc (3400 habitants), qui accueille aujourd’hui 120 enfants de la maternelle au CM2, dispose de locaux vétustes et inadaptés aux besoins actuels. Pour concevoir la future école, les élus ont choisi de donner la parole aux usagers au travers d’un Processus de Conception Intégrée, démarche participative qui a été utilisée avec succès par la commune de Bouvron pour son pôle enfance écologique et économique !

 

Une nouvelle école, projet prioritaire pour les élus

La rénovation de l’école est la première des seize actions prévues au plan de référence lancé en début de mandature par les élus, qui a vocation à planifier les projets municipaux pour les quinze années à venir.

Le devenir de cette école fait l’objet de réflexions depuis plusieurs années. La municipalité a souhaité s’entourer des usagers de l’école et habitants de Monterblanc pour définir les enjeux et contribuer à la conception du projet. Parents, enfants, enseignants, ATSEM, personnel d’entretien, animateurs, voisins… ont donc été invités à donner leur avis et prendre part à la programmation et au projet de manière à faire correspondre au maximum les futurs bâtiments avec les usages quotidiens.

« Nous souhaitons une école évolutive, fonctionnelle, performante », indique le maire Gérard Guilleron. « Nous souhaitons concevoir le projet avec ses usagers, afin que la population puisse s’approprier le projet, comprendre ses contraintes et être force de proposition dans une démarche constructive », témoigne le maire.

Pour mettre en œuvre cette démarche, la municipalité a sélectionné une équipe pluridisciplinaire d’assistance à maîtrise d’ouvrage spécialisée dans la conception participative. Cette équipe lorientaise comprend un ingénieur thermicien, Romain Le Gouis (bureau d’étude Armoën), une architecte, Carole Sénégas (Agence L’Atelier) et des facilitatrices, Anne-Lauren Jégo et Marie Dumont.

 

Deux réunions publiques pour initier le projet et lancer la concertation

En novembre 2016 s’est tenue une première réunion publique visant à faire un diagnostic partagé des besoins et recueillir les idées, envies, contraintes des usagers. Pour prolonger les échanges, la commune a installé des boîtes à idées à la mairie, à la médiathèque, à l’école.

Une seconde réunion publique a eu lieu en janvier 2017, visant à échanger sur le devenir du bâtiment existant, avec plusieurs scenarii possibles : rénovation du bâtiment existant, restructuration ou démolition-reconstruction.

 

Des visites de réalisations pour se forger une culture commune

Dans le même temps, les élus ont visité plusieurs école et projets de construction et notamment l’école de Saint-Ganton (35) puis au printemps, le pôle enfance de Bouvron (44). "On sait ce que l'on ne veut pas, mais pas exactement ce que l'on veut", témoigne Luc Cantelaube, adjoint à l'urbanisme à Monterblanc et responsable du projet.

Alors que la commune venait tout juste de retenir l’architecte pour concevoir le projet (Atelier Gautier & Guilloux, de Rennes), la visite a permis de découvrir la façon dont la municipalité de Bouvron a associé les usagers à son projet dans le cadre de son Processus de conception Intégrée.


Ateliers participatifs : pour une réflexion collective dans et autour de l’école

Trois ateliers participatifs ont eu lieu à un rythme soutenu, entre juillet et octobre 2017, pour définir les besoins, imaginer la future école, dessiner les premières esquisses puis l’avant projet sommaire. L’ensemble des enjeux de conception y a été collectivement abordé :

-        Besoins à court et moyen termes[nbsp]: dimensionné initialement pour 6 classes, le projet en comprendra finalement 7 pour anticiper les évolutions d’effectifs à venir. Le futur bâtiment qui comprendra un étage sur préau, est conçu de façon à anticiper d’éventuelles extensions pour une capacité potentielle de 12 classes (extension sur préau),

-        Choix d’une démolition ou d’une rénovation en fonction notamment du foncier disponible

-        Usages, fonctions et dimensionnement des espaces : salles de classe, salle de repos, bibliothèque, sanitaires, infirmerie, locaux d’entretien...

-        Circulations dans le(s) bâtiment(s) : accessibilité, localisation, agencement des salles, largeur des couloirs…,

-        Liens entre la future école, les équipements attenants (accueil de loisirs notamment) et les alentours immédiats de l’école : places de stationnement, sécurité et convivialité aux abords de l’école, paysage de l’entrée de bourg, voies vertes, continuité des déplacements piétons et cyclistes…

-        Matériaux mis en œuvre, en fonction de leurs propriétés : performance acoustique, résistance aux chocs, mode d’entretien, provenance (France, Europe ou autres continents), coût énergétique nécessaire à leur production… Afin d’asseoir les choix sur des critères qualitatifs et non seulement économiques, l’architecte avait pris soin de réaliser les premières estimations sur la base des matériaux les plus coûteux ; les propositions de matériaux issues des ateliers ont donc impacté le budget en moins-value.

 

Dans la suite de ces ateliers, un avant-projet définitif est cours de réalisation en lien avec les élus et les référents de chaque groupe d’usagers. L’objectif est de déposer un permis de construire au cours du mois de décembre 2017.

 

Contact : Luc Cantelaube, adjoint à l'urbanisme et à l'environnement - 02 97 45 90 03 -

 

 

 

octobre 2017



Facebook Twitter Google Plus Viadeo Linkedin