Revenir

Kergrist (56) : un champ de bosses en terre pour les vttistes

La commune s’est dotée d’un champ de bosses accessible aux vttistes de tous niveaux et de tous âges. Une idée proposée par les ados puis portée par la commune et le club local de VTT.

Un pumptrack, c’est un parcours en boucles, composé de bosses et de virages relevés qui vont permettre au pratiquant de gagner de la vitesse et de prendre du plaisir sans (pour les spécialistes) donner un seul coup de pédale ! Le principe est simple : on allège le vélo à l’approche d’une bosse, et on pousse dès qu’on aborde une descente : on « pompe » sur la piste, ce qui en anglais donne Pump-track.  

Une idée des ados qui a séduit les élus

L’idée a été lancée en février 2015 lors d’une réunion avec les adolescents, un mois après que le conseil municipal des enfants ait souhaité la construction d’un terrain multisports. Les deux projets ont été retenus par la municipalité qui a cependant donné la priorité au mini-stadium : ll a été inauguré en juillet 2016.

« Pendant la construction du terrain multisports, les ados ont eu le temps de réfléchir à l’endroit où pourrait être créé ce champ de bosses. Ils ont même présenté un tracé réalisable selon eux par des agriculteurs », a expliqué Rachel Moisan, l'adjointe à la culture animatrice des deux groupes de jeunes lors de l'inauguration. La municipalité se rapproche alors l’ACCK, le club de VTT de la commune pour l’associer à la réflexion.

Des spécialistes pour le tracé

Fin 2016, une délégation se rend à Ploeuc sur Lié (22) pour visiter les installations du club animé par Loïc Bresset, père de la championne olympique de VTT à Londres. Ces amateurs chevronnés expliqueront toute l’importance de faire appel à des spécialistes pour la conception du terrain, d’associer le club local afin de le faire vivre et l’entretenir. Le conseil municipal valide dans la foulée le principe d’un terrain réalisé par un professionnel sur un espace situé près du terrain de football. Il y a été accumulé au fil des chantiers de la commune une importante quantité de terre végétale difficile à entretenir qui semble convenir pour construire les bosses.

La mairie se tourne alors vers Paul Tirel, vttiste accompli basé à Tréffendel (35), qui a déjà plusieurs réalisations à son actif autour de Rennes. Il donne un avis favorable au terrain pressenti et propose un tracé sur environ 1 500 m2 en utilisant toute la terre disponible. Robert Henrio, adjoint aux travaux explique : « Les travaux ont duré une semaine. Le tracé est très technique avec une succession de courbes, de dénivelés, de pentes et de rayons. Il est néanmoins à la portée de tous ». Les concepteurs en a fait la démonstration de manière spectaculaire suivi par les élus mais … beaucoup moins assurés !

Au final, le projet aura coûté 8 500 € dont 7 500 pour la conception et la réalisation des travaux par Paul Tirel Nicolas Langlais (animateur VTT à Plumelec associé à la réalisation). La commune a bénéficié de 3 000 € de l’enveloppe parlementaire sénatoriale. Une convention va être établie entre la commune et l’ACCK, le club de VTT pour l’entretien des pistes en zéro phytos. Un règlement précisera les règles d’utilisation du terrain.

La commune « acompagnatrice» d’un projet partagé

« Le champ de bosses est un équipement intergénérationnel ouvert aussi aux habitants des communes voisines. Cette réalisation s’inscrit dans notre démarche de développement durable ainsi que dans la charte du bien vivre ensemble adoptée en 2010. Il n’a demandé aucun autre matériau que la terre présente sur ce site et c'est réversible au cas il le terrain n'est plus utilisé. Le projet n'était pas dans notre programme et, jusqu’à ce qu’il nous ait été suggéré par les jeunes, nous n’y avions même pas pensé ! D’où l’intérêt de mettre en place des instances d’échanges avec la population car les bonnes idées ne sont pas l’apanage des seuls élus. » s’est réjoui Bruno Servel, maire. D’autant que cela a été l’occasion d’embellir et d'aménager un espace qui sera bientôt traversé par un chemin de randonnée et doté d’un terrain de pétanque.

L’après-midi après l'inauguration du matin, Paul Tirel et Nicolas Langlais ont initié près de quarante enfants et ados, filles et garçons, au bon usage du tracé en toute sécurité.

Novembre 2017

Facebook Twitter Google Plus Viadeo Linkedin