Revenir

Retour sur visite : Confort, image services, de multiples projets pour un bourg attractif - Beignon (56)

Mardi 28 Novembre 2017


17 élus et agents, représentant 8 communes bretonnes, ont participé à la visite du bourg de Beignon le 28 novembre dernier.

Avec la participation de :

Yves Josse, maire

Nadine Duvaudier, conseillère municipale

 

Histoire communale

Yves Josse, maire de Beignon, a tout d'abord présenté la commune et rappelé son histoire atypique : "70% du territoire communal a été exproprié dans les années 50, avec l'installation des écoles militaires de Coëtquidan. C'est pourquoi le territoire communal est très limité avec ses 800 hectares. Ce passé récent reste présent dans les têtes. Quelques décennies plus tard la création de la 2x2 voies Rennes-Lorient, venue remplacer la RN qui traversait le bourg, a été vécue comme la deuxième mort du bourg". Et de compléter : "ces difficultés ont provoqué un sursaut des équipes municipales de l'époque, qui ont fait un pari sur le développement économique beignonnais. Aujourd'hui, c'est une réussite indéniable avec près de 800 emplois industriels sur la commune, localisé dans la première zone d'activités labellisée Qualiparc, qui jouxte le centre bourg".

2008 : arrivée d'une nouvelle équipe municipale

"Lorsque nous avons été élus en 2008, nous avons souhaité consolider la vitalité économique de la commune, et nous appuyer sur celle-ci pour travailler sur l'image, le confort, et les services en centre bourg." Cela s'est traduit par des réalisations concrètes, mais également par une démarche volontariste d'animation locale : "l'attractivité physique commence par l'attractivité dans la tête", se plait à rappeler le maire. "Cette volonté de faire est désormais entendue, reconnue par les beignonnais".

Soutenir les publics les plus fragiles

Nos premières actions ont été tournées en priorité vers les publics fragiles : les aînés et les tous-petits." Ainsi les élus ont créé une maison accueillant 8 résidents souffrant d'alzheimer, et une maison sénior (avec BSH) pour les plus de 60 ans. Ils ont également mis à disposition des anciens un terrain de pétanque, et ont créé "le premier ciné club du coin, à un prix défiant toute concurrence ! Nous achetions une fois par mois un DVD que nous projetions sur un drap blanc ; avec peu de moyens, les anciens ont pu se retrouver régulièrement et créer des liens." 

Désormais, les éus développent des projets en faveur des adolescents : maison des jeunes, accueil d'une auto-école dans le bourg...

 

Une réflexion à plusieurs échelles, du bourg vers la campagne

"Nous voulons garder un regard global permanent sur notre bourg, en dehors de tout projet, indiquent les élus. Nous avons une approche à plusieurs échelles : d'abord la place de l'église, puis le coeur de bourg incluant les ruelles limitrophes, puis les quartiers périphériques". Cette approche est facilitée par une spécificité communale, à savoir que près des trois quarts de la population sont concentrés dans le bourg, la commune ayant peu de foncier et peu de hameaux.

Savoir s'entourer, une clé essentielle de réussite

"Pour nous aider dans ces réflexions, nous nous entourons de conseillers spécialisés. C'est essentiel pour avoir un regard extérieur sur nos projets ", souligne le maire. Les élus font ainsi régulièrement appel à un consultant en urbanisme, dont les prestations ne dépassent pas quelques millieurs d'euros /an, ainsi que d'un conseiller fiscaliste pour anticiper les budgets. "Il s'agit d'une dépense fort utile pour s'assurer de la faisabilité de nos projets." 

Un PLU laissant la place à l'urbanisation dans les hameaux

Le nouveau PLU municipal a été approuvé en 2014 ; "nous avons souhaité que ce document garantisse une certaine souplesse notamment en matière d'uranisation dans les hameaux", indique le maire.

 

Embellir le bourg pour le rendre attractif

Mise en valeur patrimoniale et soutien au logement privé

"Notre volonté, c'est qu'il n'y ait pas de ruine dans le centre bourg", indique le maire. "Lorsqu'une maison est mise en vente, nous essayons de préempter pour la rénover". "En 2016, nous avons décidé d'engager des travaux d'embellissement d’une maison en coeur de bourg, en régie, afin de la remettre ensuite sur le marché immobilier." 

 

Les agents techniques de la commune ont ainsi entrepris de démolir l'appentis en aggloméré donnant sur la rue, et piquer l'enduit ciment sur l'ensemble de la façade. Les pierres de schiste rouge, typiques de la région de Brocéliande, ont été mises à nu puis nettoyées. Les agents ont ensuite refait les joints à la chaux, redonnant harmonie à l'ensemble du front bâti de la rue.

Façade de schiste rouge remise à nu, à droite de l'îlot

Les agents ont construit un muret de pierres venant clôturer le jardin sur l'avant de la maison ; "cela permet de délimiter l'espace privé devant la maison, et de renforcer la cohérence architecturale de l'ensemble", se réjouit Nadine Duvaudier. Le jardin situé à l'arrière de la maison a également été nettoyé (évacuation de gravats...).

Pour faciliter l'accès à la maison en voiture et proposer un stationnement sur la parcelle, la municipalité a ouvert le jardin sur une poche de stationnement public située à l'arrière de la Maison d'édition voisine. La suppression d'un stationnement existant et l'installation d'un portail permettra aux futurs acquéreurs d'accéder au jardin privatif à l'arrière de la maison et d'y stationner. 

 

Pour en savoir plus sur ce projet, consulter la fiche détaillée sur la rénovation d'un logement pour revente sur le marché privé

 

Soutenir les commerces

"Les commerces sont l'un des leviers principaux de notre attractivité, analyse le maire. La municipalité s'investit donc en la matière et fait du commerce, nous l'assumons. Ainsi, notre parc locatif communal génère un chiffre d'affaire d'environ 100 000 € / an, logement et commerce confondus", illustre-t-il. "Nous n'oublions pas non plus les commerçants installés dans des locaux privés ; nous avons notamment réaménagé le parvis de l'église qui est mis gratuitement à leur disposition pour des terrasses."

Boucherie-épicerie, fleuriste

"Il y a plusieurs supermarchés situés entre 5 et 10 km autour du bourg. Pour faire vivre un commerce alimentaire à Beignon, nous avons cherché à créer une niche, une offre différenciée."  En 2010, suite à la fermeture de l'épicerie communale, les élus ont donc fait appel à un boucher professionnel, jeune retraité d'une commune voisine, pour remonter le fonds de la boucherie-épicerie. Au bout de 2 ans, l'affaire a été revendue avec succès ! Pour les élus, cette réussite tient à la qualité et à la diversité de l'offre, qui propose les produits de première nécessité mais également des produits locaux, bio, une charcuterie maison. Pour continuer à soutenir le gérant, le conseil municipal a récemment délibéré pour autoriser la sous-location des locaux à une fleuriste. Cela a permis au boucher-épicier de diviser ses charges par deux et de contribuer à la création d'un petit pôle de commerces. 

 

Maison d'édition, auto-école

Afin d'accueillir une maison d'édition locale dans le bourg, les élus ont porté en 2014 la construction d'un bâtiment proposant deux cellules commerciales en RDC, et deux logements à l'étage, avec accès séparés. Si la maison d'édition a aujourd'hui fermé ses portes, une auto-école vient de s'installer dans le bâtiment. "L'écoute, la proximité des habitants dans notre petite commune, nous permet de bien cerner les besoins de notre population", indique Yves Josse. "Nous avons une population très jeune, et des établissements scolaires du secondaires situés à quelques kilomètres de notre bourg; aussi nous avons ciblé les auto-écoles environnantes et leur avons envoyé un courrier pour leur indiquer que nous étions prêts à les accueillir". 

Pour en savoir plus sur ce projet, consulter la fiche détaillée sur le soutien aux commerces

 

Développer l'offre d'équipements & services

Lors de la visite commentée du bourg, les participants ont pu découvrir et échanger sur le troisième levier actionné par les élus pour renforcer la dynamique de leur bourg, à savoir le développement des services à la population : "nous allons déplacer la mairie sur la place de l'église, et y proposer différents services au public, précisent les élus. "Une salle de 20 m² en RDC pourra recevoir différentes permanences ainsi que des outils numériques, tandis que nous prévoyons au second étage, d'aménager un espace tiers lieu, ouvert aux associations".

Le projet intègre la rénovation intégrale d'une maison de maitre et le réaménagement de ses abords, pour un coût global de 1 million d'euros, autofinancé par la commune à hauteur de 30%.

En parallèle, les élus planchent, en lien avec l'intercommunalité de l'Oust à Brocéliande Communauté, sur le développement des mobilités douces : liaisons piétonnes agréables et directes du coeur de bourg vers sa périphérie, et liaisons intercommunales avec l'installation d'un abri à vélos électriques, avec offre de location aux habitants et touristes.

Pour en savoir plus sur ce projet, consulter la fiche détaillée sur le développement de l'offre de services et équipements dans le bourg de Beignon


En savoir plus sur les projets portés la municipalité de Beignon :


 

4 déc. 2017

Facebook Twitter Google Plus Viadeo Linkedin