Revenir

Retours sur la visite des éco-lotissements de Langouët et La Chapelle-Thouarault

Dimanche 12 Février 2017

A la demande des élus de Hédé-Bazouges, qui travaillent actuellement sur une ZAC mixant renouvellement urbain et extension urbaine, BRUDED a organisé une visite des éco-lotissements de Langouët et de La Chapelle-Thourault (35) le samedi 11 février.


Une quinzaine de participants

La municipalité de Hédé-Bazouges était venue en force avec une douzaine d'élus mobilisés. Corinne Gaillac adjointe à Saint Domineuc et Roland Gicquel, adjoint à Breteil se sont également joints au groupe.

Après avoir mené une démarche AEU pour dresser leurs objectifs, les élus de Hédé-Bazougs ont confié à la SADIV la réalisation de leur ZAC, avec l'Atelier du Canal comme cabinet d'urbanisme. Ils en sont aujourd'hui à dessiner le plan d'aménagement et à définir les cahiers des prescriptions et des recommandations. "A ce stade, Nous souhaitions voir des opérations réussies de différentes types de logements, intégrées dans leur environnement, dans le paysage et l'urbanisme existant, afin de nous projeter dans notre future ZAC" a indiqué Jean-Christophe Bénis, maire de Hédé-Bazouges.

Daniel Cueff, maire de Langouët a insisté sur l'importance "de raconter une histoire commune" reflétant les souhaits de l'équipe municipale, lorsque l'on se lance dans la création d'un lotissement.

De son côté, Jean-François Bohuon, maire de La Chapelle Thouarault a insisté sur l'importance à ses yeux "de stopper l'urbanisation sur des terres agricoles" et a défendu l'idée de créer des zones de logements denses, tout en maintenant des espaces publics de qualité : " Sur la ZAC de La Niche aux oiseaux, nous sommes à 35 logements/ha. Elle reste très aérée. Nous aurions pu aller au-delà"

 

Comment créer du charme et un cadre de vie agréable dans un nouveau quartier ?

Les échanges ont beaucoup porté sur :

- la place de la voiture, la distance acceptable entre le lieu de stationnement et son logement, l'intérêt d'une voierie légère et étroite en termes de tranquillité, sécurité et coûts d'aménagement

- la manière dont la collectivité peut s'assurer d'un urbanisme de qualité, d'une unité paysagère, que ce soit :

  • lors de la création du plan d'ensemble (voierie, gestion de l'eau, haies, mitoyenneté...)

  • dans le cahier des prescriptions et des recommandations (liaisons espaces publics-espaces privés, intégration des boitiers électriques et des boîtes aux lettres, types d'essences végétales autorisées/à bannir, rappel d'une couleur/d'une matière...)

  • dans le type de procédure utilisée lors de la commercialisation : lots libres, opération (collectif, semi-collectif...) ou même  îlot intégralement confié avec un opérateur

Facebook Twitter Google Plus Viadeo Linkedin