Revenir

Visite d'un aménagement nature et chantiers participatifs à Breteil (35) - 30 mars 2017

Une douzaine d’élus, venant de 9 communes ont participé à cette visite. Au programme : la gestion durable des haies bocagères avec utilisation du bois en bois d’œuvre et la réalisation d’une aire naturelle ludique au prix d’une aire de jeux sur catalogue.


Conçu par Adelaïde Fiche, jeune paysagiste de l'agence Folk paysages, l'aménagement des Mille ruisseaux, situé à l'extrémité du lotissement du Pont Liard, a été pensé comme un véritable espace de découverte et de relation avec la nature, avec sa mare, ses espaces de repos, de jeux, d'observation...  La cabane sur pilotis, la passerelle et le ponton d'observation ont été entièrement conçus avec des chênes issu du bocage communal du Domaine du Fresne et débités sur place par une scierie mobile. L'ensemble a été réalisé avec des chantiers de bénévoles et un chantier école de la MFR de Saint Grégoire, sous le pilotage de Adelaïde Fiche et de l'association "Des hommes et des arbres".

La visite a démarré à 14h au Domaine du Fresne, où le groupe a découvert la haie où ont été prélevés les chênes et échangé sur la gestion du bocage communal avec Roland Gicquel, adjoint et les porteurs du projet "du bocage au bois d'oeuvre" : la chambre d'agriculture, l'association Arbre indispensable et l'association Des hommes et des arbres.

Puis le groupe s'est rendu à pied aux Mille Ruisseaux où nous avons découvert l'aménagement en cours de réalisation avec Adelaïde Fiche, les services techniques et l'association Des hommes et des arbres.

 

Concernant la gestion du bocage

Nous retiendrons,

-> l'intérêt de mener une véritable politique de gestion du bocage, qui passe par les étapes suivantes: diagnostic des haies (état, manquement à certains endroits ...), inventaire, détermination des objectifs (brise vent, paysage, maintien de berges de cours d'eau,...) et de ce que l'on en fera en fin de vie (bois d'oeuvre, fagots, bois-énergie...), élaboration d'un plan de gestion.

-> pour une valorisation en bois d'oeuvre,la nécessité de réaliser une "taille de formation", le plus souvent dans la 3ème ou 4ème année de croissance, qui consiste notamment à couper l'une des deux branches partant en fourche au sommet de l'arbuste.

-> voir la fiche de Breteil sur la gestion du bois de bocage

-> La Charte de l'association Arbre Indispensable

 

Concernant la valorisation et l'usage du bois de bocage en bois d'oeuvre

Nous retiendrons,

-> s'il est bien valorisé "l'arbre paye bien son loyer !", autrement dit le bois auto-produit coûte 2 à 3 fois moins cher que celui acheté en magasin de bricolage. D'où l'intérêt, dès que l'on peut, de "conduire sa haie en fût" pour réaliser  du bois d'oeuvre.

-> le chêne, le chataigner sont des bois naturellement imputrescibles et dureront plus longtemps que du pin traité CCA (chrome, cuivre, arsenic) !

-> de tout temps, on a utilisé, pour le bois de construction et d'aménagement, du bois "vert". Il est plus facile à travailler. Arbre à couper en période de sève basse (environ novembre-février). 

- le plaisir des artisans à sélectionner leurs arbres sur pied, avec en tête, l'usage qu'ils vont en faire. Pour le petit pont de l'aménagement des Mille ruisseaux, l'association Des hommes et des arbres a utilisé du chêne qui a poussé de manière courbe.

 

Concernant l'aire ludique naturelle

Nous retiendrons,

-> une aire entièrement conçue avec du bois de bocage et des matériaux de récupération provenant des services techniques

- réalisée par les services techniques et l'asscoiation Des hommes et des arbres avec des chantiers participatifs (MFR de Saint Grégoire)

-> qui s'intègre parfaitement au lieu (ruisseau, lavoir, mare...) et constitue un véritable espace de détente et de découverte de la nature

-> qui a coûté le même prix qu'une aire de jeu sur catalogue

 

-> Fiche projet en cours de réalisation !

Facebook Twitter Google Plus Viadeo Linkedin